Fondateur de la Maison de l’Image et du projet The Tunisians, le talentueux photographe Wassim Ghozlani n’a pas fini de nous surprendre! Sa dernière initiative en date:  un roadtrip dépaysant en collaboration avec MG Motors, dont il a partagé les leçons et quelques magnifiques clichés sur sa page Facebook

De Rdeyef et ses airs de Far West, à Chot El Jrid et son paysage lunaire, 12 jours durant, Wassim a sillonné les contrées tunisiennes avec son acolyte Amine Landoulsi et un jeune formé à la Maison de l’Image. Le but de ce roadtrip: faire le tour des 24 gouvernorats et dresser le portrait de 24 tunisiens inspirants.

Le résultat de cette aventure de 4300km sera partagé sur la page The Tunisians, et fera même l’objet d’une exposition. Entre temps, on vous propose une mise en bouche plus qu’alléchante! Voici les 10 leçons que lui ont inspiré ce voyage ainsi que quelques-unes des photos postées sur son Facebook. Précision importante: comme pour The Tunisians, Wassim a pris toutes ces photos avec un smartphone.

1 – Evitez les autoroutes

La Tunisie dispose d’une bonne infrastructure routière (hormis la route qui relie Siliana à el Fahs et celle qui relie Zarzis à Gabès). C’est un grand acquis pour le pays. Une mention particulière pour la route entre Tamerza et Tozeur et celle entre Ain Draham et Tabarka. Il est plus que préférable d’éviter les autoroutes pour profiter de votre trip.

Tamerza, intemporelle… — in Tamerza, Tawzar, Tunisia.

2- Attention aux dos d’âne

Le nombre de dos d’âne anarchiques est juste incroyable. Ils sont implantés dans des endroits inappropriés à la réduction de la vitesse et ne sont pas accompagnés de signalisation. Une source supplémentaire d’accidents de circulation.

Cette photo n’est pas un fond d’écran Windows… — in Kebili.

3- Soyez tranquilles

La présence des agents de la police et de la Garde Nationale est très remarquable. Ils sont présents à chaque rond point. N’ayez pas « peur » de leur demander votre route si jamais vous vous perdez. Sinon la présence des kiosques qui vendent du carburant de contrebande pas loin des postes de police est juste kafkaesque.

Mosquée ibadite d’Abû Miswar…speechless ! — at Djerba.

4- Les portes sont ouvertes

Une certitude, les tunisiens n’ont pas perdu leur sens de l’hospitalité. Dans n’importe quel gouvernorat vous trouverez une personne qui vous offrira à boire et à manger (voire même un toit pour passer la nuit) sans même que vous le demandiez. Ne refusez surtout pas l’invitation !

Gabès, l’unique oasis maritime du monde menacée de disparition par l’extension urbaine et la pollution du Groupe Chimique. — in Gabès.

5- Les pauses café

Le nombre de café que vous pouvez croisez sur la route est incalculable. Hormis le nombre, ces petits cafés sont des lieux de vie incroyable, très riches en histoires et en rencontres. C’est un passage incontournable. Le café par contre est rarement de bonne qualité.

A people without the knowledge of their past history, origin and culture is like a tree without roots… — in Tataouine.

6- Les pauses pipi

Trouver des toilettes propres est un miracle. Entre les portes qui ne ferment pas, l’absence de papier, les fuites d’eau et le manque de propreté faut vraiment être très courageux pour y entrer.

Redeyef, un air de Far West… — in Redeyef.

7- Gardez la proximité

Les photos que j’ai prises et partagées sont faites avec un téléphone portable. Ce choix permet surtout pour les portraits de casser la barrière que crée un gros reflex tout en gardant une qualité d’images intéressante (avec quelques applications il est même possible de shooter en raw)

Ode à Kesra… — in Kesra.

8- Évitez les hôtels 

Si vous choisissez de dormir dans des hôtels sachez que la majorité des hôtels (sauf quelques uns dans les grandes villes) « offrent » malheureusement zéro room-service, un accès à des restaurants plus que moyens, des chambres dignes d’appartements bas de gamme, une réception microscopique et un personnel très souvent trébuchant et maladroit. Bref un endroit pour dormir, pas un hôtel. Privilégiez les petites maisons d’hôtes et les chambres chez l’habitant.

Coucher de soleil à Tekrouna, toujours aussi beau… — in Takrouna, Susah, Tunisia.

9- Tourisme alternatif

Heaven’s door… — in Tozeur.

Le tourisme « all inclusive » adopté pendant les années 60 et proposé par la majorité des hôteliers tunisiens commence à montrer ses limites dans une conjoncture touristique internationale toujours en évolution. Pire, il a tué les autres commerces parallèles à savoir restaurants, transports, artisanat, activités culturelles et divertissement etc. Il est temps d’ailleurs de commencer à distinguer tourisme et hôtellerie.

10- Il suffit d’une GoPro

Nous avons un pays qui regorge de curiosités naturelles et culturelles en tout genre, de sites archéologiques exceptionnels et de paysages grandioses qui déchaînent nos envies d’ailleurs. Il suffit juste de mettre une GoPro sur le tableau de bord de votre voiture et de traverser la Tunisie pour tourner un documentaire incroyable qui montre la richesse de se pays.

La belle rencontre du jour…ce jeune épervier est juste majestueux ! — in El Haouaria.
Author

Write A Comment

Ne rate plus aucun kif!

Reste à l'affût des nouvelles adresses et des bonnes nouvelles, reçois-les directement sur ton mail !
YALLA!
close-link